Accueil

Eté 2012
Eté 2012

Ce petit site présente la réalisation d'un potager "sur butte et sur fosse", créé à la fin de l'hiver 2012.

 

La fosse, d'environ 80 cm de profondeur, est comblée de bois mort pour constituer une sorte de grosse "éponge à pluie", qui restituera l'eau une fois arrivées les chaleurs de l'été. La butte, de la même hauteur au départ, aide au réchauffement du sol et au ressuyage en période froide et humide. Elle se tasse avec le temps.

 

Le plan circulaire permet de profiter à plein de l'effet de l'onde de forme. Le cercle est une figure de plénitude, d'unité et de rayonnement dont j'ai déjà expérimenté l'harmonie dans des potagers précédents.

 

Le choix a été fait d'ajouter une mare (au centre) et des fruitiers (en périphérie) pour installer un micro-climat et inviter une biodiversité propices à l'établissement d'un équilibre dynamique entre les règnes végétaux, animaux et minéraux.

 

Deux cristaux ont été enterrés sous le jardin. Une pierre de soleil à l'exact point central, soit sous la mare, et une amazonite sous le seuil d'entrée, là où la butte s'interrompt pour que l'on puisse entrer dans le cercle. La pierre de soleil contribue à la vibration générale du potager, dont le déva est également lié à l'énergie du soleil. L'amazonite sert à connecter les deux extrémités de la butte là où le cercle s'interrompit pour permettre l'entrée dans le jardin (sinon, il aurait fallu monter sur la butte pour entrer dans le cercle). Si j'ai bien compris, cette amazonite permet que l'onde de forme du cercle ne soit pas déformée par cette rupture du cercle. Ces pierres et leur emplacement ont été choisis par le déva du jardin. J'avoue que je n'y aurais pas pensé moi-même. (J'ai juste pensé à lui demander s'il voulait des cristaux, et où. Le "pourquoi" est venu après, quand je lui ai posé des questions.)

 

Je donne  dans la rubrique "Inspirations" les références des travaux des chercheurs dont je me suis inspirée.

 

Puisse ce modeste site vous faire partager mon amour du jardinage et vous donner envie de faire (ou faire autrement) votre propre jardin.

 

Potagèrement vôtre,

 

Ormiel